Fil d'ariane

Home Activités Rapport Cairo workshop2005

licence 7X3HM - 1.JPG

METEO

Alger
Algerie
Tuesday 17.10.2017
Klarværfrom northwest25°C2.3m/s
0mm
Wedensday 18.10.2017
Skyetfrom northwest24°C3.6m/s
0mm
Thursday 19.10.2017
Regnfrom west-northwest21°C2.0m/s
4.5mm
Friday 20.10.2017
Delvis skyetfrom west-northwest22°C5.8m/s
0mm
Saturday 21.10.2017
Lettskyetfrom west-northwest24°C4.0m/s
0mm
Weather forecast from yr.no
Rapport Workshop CAIRO 2005 Imprimer Envoyer

2 nd Sub-Regional Workshop on Amateur Radio

Cairo, Egypt

8-9 February 2005

Le départ en ce lundi 7 février 2005 à 09 h35 par le vol 4038 d'Air Algérie fut très agréable et sans encombre.

Nous avions atterri au Caire vers 15h 30 locale (GMT +2), quatre heures (04) après j'ai été reçu par un représentant de l'hôtel SONESTA qui me souhaita la bien venue et me conduisit à mon lieu de résidence (hôtel SONESTA) où on me confirma ma réservation. Fatigué de mon long voyage, je m'assoupis jusqu'à ce que Hans ON6WQ frappa à la porte de ma chambre pour me saluer et m'inviter à une réunion conviviale pour faire la connaissance de nos homologues Egyptiens ainsi que les membres des délégations arabes invitées pour la circonstance.

Ce fut aux environs de 19h et autour d'une table ronde et à l'initiative du Président Ole GARPESTAD LA2RR Président de l'IARU Région 1 et j'ai été ravi de rencontrer Messieurs :

SU1KA Karim Abu El-Ela La Caire

SU2TA Tarek Abdallah Alexandrie

SU1SG Greiss Sobhi Le Caire

SU9HP Hans Persson Le Caire (d'origine Suédoise résident en Egypte Home call SM0CFO et SM6CFO)

SU3AM Ahmed Port Saîd (anciennement DL5ZBV Loudabakh Allemagne)

SU5SK Densis Panther Salomon

SU5HR Helal Rushdy Salomon

ON6WQ Hans Welens Lier Belgique (Président du Working Group STARS)

LA2RR Ole Garpestad Norvège (Président IARU Région 1)

A41LK Fahad Saleh Ibrahim Muscat Sultanat d'Oman (représentant du ROARS)

PB2T Hans Blondeel Timmerman Hollande (Contest Manager Exécutif Comity IRC Chaiman International Négociation ITU/CEPT)

OD5RI Rizkallah G. Azrak Beyrouth Liban ( IARU coordinateur RAL)

SU1ER Ezzat Ramadan Le Caire (Président EARA)

SU1SK Saïd Kamel Le Caire

SU1AO Atef Osman Le Caire

SU1HM Hossam El Shenawy Le Caire

Après ces présentations, le Président a repris la parole pour annoncer le désistement des délégations Irakiennes et Jordaniennes à ce Workshop, pour des contraintes de visas et de non disponibilité de vol à destination du Caire.

Par la même, décision a été prise pour la mise à jour du fichier IARU R1 et concernant les associations qui en dépendent, d'apporter toutes nouvelles informations ou toutes nouvelles coordonnées susceptibles de modifier les anciennes (nouveaux membres de staffs en cas d'élections nouvelles) .

Vers 17h30 Dr Hamed Nassar SU1HN (coordinateur IARU/EARA) un des piliers de l'association égyptienne, qui a beaucoup fait pour la promotion de l'activité radioamateur dans son pays et accru le nombre des licences ; arrive à notre réunion, s'excusa du retard et nous informa de l'arrivée de 6 membres de l'association Koweïtienne, un membre observateur représentant le radio club Libyen (5A1A), DL1BDF Mustapha Landoulci membre du DARC (Représentant des pays Arabe et du Brésil auprès du DARC et IARU liaison ASTRA association Tunisienne) et du Dr Omar YK1AO (représentant du TIR association de Syrie).

Dr Hamed Nassar de SU1HN assure à l'assistance qu'après tous les efforts fournis à la réalisation de ce workshop et touchant à sa fin ne sera qu'un nouveau démarrage de l'activité radioamateur en Egypte.

Un échange traditionnel de carte QSL fut fait.

La parole est donné à Hans de PB2T qui demande au groupe égyptien de nous parler de leur méthode de travail du fait que les échanges d'information sont rares.

LA2RR précise que le choix de l'Egypte pays d'accueil de ce workshop n'est pas un hasard c'est du fait du dynamisme de son groupe très actif au sein de leurs association et en comparaison avec les autres pays arabes.

SU1ER le président de l'EARA confirme que c'est une grande première et un grand honneur pour eux de réaliser cette deuxième rencontre et de publier une annonce de plus d'un quart de page sur le quotidien «EL AHRAM ».

Le cas Soudanais est abordé, où il y aurait peu de radioamateur maîtrisant bien l'activité mais demeurant sans licence. Inversement en Libye, il n'existerait que deux indicatifs et un seul radio club actif (5A1A).

Je prends longuement la parole pour exprimer mon point de vue sur l'activité dans les pays Maghrébins en général, et la vie associative de l'ARA, ses activités en Algérie ses objectifs et le radioamateurisme en particulier dans mon pays.

Après un long débat la séance est levée par le Président de l'IARU Région 1 vers 20h45.

A 21 h nous avons dîné.

Le 08 février 2005

07h30 Petit déjeuner.

08h30 Départ pour la salle de conférences de l'Institut National de télécommunication NTI situé à deux Kilomètres de l'hôtel et où se tient ce deuxième workshop de radioamateur, (pour rappel le premier c'est tenu en 1994 au Caire).

09h30 Accueil chaleureux et confraternel, enregistrements des participants délivrance de badges personnalisés ainsi que fourniture de la documentations sur l'établissement (NTI)

10h15 : Ouverture officielle de ce deuxième Workshop par SU1NH Dr Hamed Nassar Président de séance. Après les souhaits de bienvenue à toutes les délégations des 8 pays participants (Algérie, Libye, Maroc, Oman, Syrie, Koweït, Liban et Tunisie) ;La parole fut ensuite donnée à l'invité d'honneur qu'était Eng Alaa Fahmy (Chief Executive Officer, NTRA) Autorité de Régulation des télécommunication pour une allocution. Celle ci a été principalement axée sur l'opportunité du radioamateurisme dans les cas de situation d'urgence. Il promet solennellement devant l'assistance qu'il appuiera de tout son poids l'association des radioamateur Egyptienne à l `avenir et soutiendra son développement et collaborera à son épanouissement.

Il remercie le Directeur de l'Institut National des Télécommunications pour son concours et présent à l'ouverture de ce deuxième Workshop il remercie également le Président de l'EARA en l'occurrence Mr Ezzat Sayed Ramadan (SU1ER), ainsi que le

sponsor Vodafone représenté par un radioamateur Américain coopérant en Egypte présent lui aussi parmi l'assistance, il s'agit, de Thomas Poland SU9NC.

11h. Reprise des travaux après la Pause café.

LA2RR Ole Garpestad Président de l'IARU région 1 souhaite à son tour la bienvenue à l'assistance et donne la parole à ON6WQ Hans Welens qui nous présenta un communication sur l'organisation de l'union internationale des radioamateurs IARU et l'activité du radioamateurisme.

Concernant l'organigramme de l'IARU Région1 il se présente comme suit :

159 états membres,119 association composants (pour l'ensemble de ses états membres) 90 associations membres.

Historique et prérogatives de l'IARU crée en avril 1925 à Paris.

Entre temps, Fahad de A41LK interpelle Hans Welens pour solliciter son intervention auprès du Groupe STARS dont il est Président, à la réalisation d'une expédition prévue en 2005.

Hans précise que le groupe (STARS) dispose de fonds très limité et seulement disponibles pour aider à l'acquisition d'équipements et de documentations en direction des associations démunies des pays en voie de développement ou pour la création de radio clubs nouveaux dans les pays ou ils n'existent pas.

Lors de l'intervention de Ole GARPESTAD évoquant les catastrophes naturelles et l'intervention active du radioamateur ; j'en témoignai et narra dans le détail la participation des radioamateurs Algériens au dernier tremblement de terre de mai 2003 à Boumerdes et Alger.

Je rendis compte également des exercices de simulations avec la Protection Civile Algérienne à Hassi R'mel (Sud de l'Algérie) et Tipaza (Nord Ouest d'Alger)

L'auditoire passionné a applaudi à mon intervention.

Le Président de séance Ole LA2RR reprend la parole, pour nous informer qu'un séminaire sur les communication de secours se tiendra en juin prochain en Finlande. L'ARA ayant en préparation une présentation sur Power Point sur ce sujet (nous attendons de le traduire en Anglais) une copie sera envoyée sous peu à LA2RR pour étude.

Toujours Ole LA2RR enchaîna sur la réglementation international du service amateur :

Aucune limite d'âge n'est obligatoire en Europe, par contre il existe plusieurs classes d'opérateurs et cela suivant la réglementation de chaque pays. L'EARA présente son exemple :

16 ans classe 1 en qualité de second opérateur opérant à partir d'un radio club ou d'une tierce personne (parent ou ami)

21 ans 2eme classe opérateur confirmé, actif à partir de sa station et sur tout le spectre amateur.

Un débat est ouvert et l'assistance commente chacun en ce qui le concerne la réglementation.

Les représentants Koweïtiens demandent à faire partie du CEPT (Conseil Européen des Postes et Télécommunications) et s'interrogent sur les conditions d'accès. Le président de la Région 1 cultivant d'excellents rapports avec les responsables de CEPT de son pays promet de faire réponse quant aux critères d'agréments.

La question du mobile est aussi abordée, au Koweït et dans tous les pays du moyen orient il y est autorisé.

Le sujet de l'élargissement de la bande des 40 mètres (7 MHz) est aussi abordé ( a voir ultérieurement.

13h La séance est levée. Pause déjeuner

14h30 Les travaux ont repris par un débat sur les modalités d'attribution de licence et certificats d'opérateur radio dans les 9 pays arabe représentés.

Oman :

La CW est maintenue (5 mots par Minute) afin de pouvoir déchiffrer les indicatif des relais V/UHF. Après avoir conformément rempli le formulaire du Ministère de l'Intérieur et après avis favorable des autorités locales, le passage de l'examen qui inclut la théorie et la technique et le code Morse après un cours d'une durée d'un mois, pour l'obtention de la licence de classe A, il faut totaliser ensuite 1500 contacts pour un SWL. Le dossier est transmis au service de tutelle. La puissance limitée à 150 Watts, limite d'âge 18 ans.

Tunisie :

120 opérateurs confirmés, la formation est appliquée sur le support REF (Réseau des Emetteurs Français). Il n'existe que des radio clubs. Les licences individuelles ne sont pas autorisées par le gouvernement.

Les radio clubs sont à la disposition des éventuels opérateurs ayant une licence à l'étranger. Aucune limite d'âge n'est exigée. Les licences des radio clubs sont délivrées par l'Agence Nationale de Fréquences de Tunisie après avis des ministères de la Culture, des Postes et Télécommunications et de la Défense.

Libye :

Il n'existe qu'un radio club (5A1A) exploité par deux opérateurs, dûment licenciés. La licence individuelle est utilisée uniquement à partir du Radio Club. Il est interdit d'utiliser une station radio électrique à partir d'un domicile privé. Beaucoup de restrictions, c'est le moins qu'on puisse dire.

Algérie :

Après enquête des services concernés (Défense, Intérieur...) et après une formation complète répartie en 12 niveaux ; un examen final est homologué par l'administration de l'ANF (Agence Nationale de Fréquence) une fois par an.

L'examen d'opérateur Radio se présente en deux partie, 50 % réglementation et 50 % technique. Age minimum 17 ans. Puissance maximum autorisée 100 Watts. L'indicatif d'appel est désormais attribué sans équipement et dés l'obtention de l'autorisation d'exploitation.

La télégraphie n'est plus obligatoire à l'examen.

Pas de classe d'opérateur.

Egypte :

Pas de CW à l'examen. Examen technique plus pratique (opérer sur une station radio). L'examen est organisé par l'EARA (association locale) par deux chevronnés ou par le NTRA. Age 21 ans et 16 ans en tant que second opérateur. 4 classes de licences (fréquences et puissance). L'indicatif d'appel est suggéré par l'association et assigné par l'administration de tutelle et le ministères concernés. Un comité représenté par les administrations suscitées est réunie une fois par mois pour la délivrance de la licence. Aucun frais n'est demandé pour l'obtention de la licence. Le matériel utilisé doit être présenté.

Liban :

La CW à l'examen est facultative (5 mots par minute) si elle a lieu, il est essentiellement basé sur la réglementation et sur la technique. La durée d'obtention est de 1 à 3 mois.

Koweït :

La CW n'est pas demandé. La formation est d'un mois environ, soldée par un test écrit, puis une formation sur la méthodologie d'opérateur, soldée elle aussi par un test qui consiste à établir des contacts sur les ondes. L'association Koweïtienne recommandera les futurs opérateurs aux autorités de tutelle. L'âge limite est de 21 ans, une seule classe d'opérateur.

Syrie :

La CW est demandée (5 mots par minute) pour être autorisé à émettre dans un premier temps sur les bandes du 80 et 40 mètre (classe 2) avec passage de l'examen. Cet examen consiste sur la partie CW, réglementation et la technique organisé par l'administration des télécommunications de Syrie. Les frais sont approximativement de 4 US $. La licence classe 1 est autorisée uniquement sur VHF et UHF. La CW n'est pas demandée, aucune charge.

Maroc :

Le passage de la CW n'a jamais été exigé. L'examen de passage de licence est purement technique, une seule classe, aucune limite d'âge.

Mr Ole enchaîna avec une présentation sur l'historique des allocations de bandes amateurs dans le spectre Hertzien, lors des différentes conférences WRC (conférences internationales des télécommunications relatives au service amateur) :

Washington en 1927.

L'une des plus importante conférences dans l'histoire du spectre amateur. Le spectre radio est ouvert virtuellement à tout le monde de la gamme de fréquence de 10 KHz à 23 MHz puis une nouvelle table d'allocation de bande fut allouées aux radioamateurs de 1715 - 2000 KHz, 3500 - 4000 KHz, 7000 Khz - 7300 KHz et 14100 KHz - 14400 KHz et encore 28 - 30 MHz et 56 - 60 MHz (bandes partagées).

Madrid 1932.

Quelques petits changements furent apportés au traité et à sa réglementation annexée. La table d'allocation générale fut augmentée à 28 MHz, c'est ainsi que le service amateur fut reconnu comme tel.

Le Caire 1938.

Le spectre fut de nouveau négocié 3 à 25 MHz. Plusieurs utilisateurs réclamèrent sans cesse des fréquences.

A cause de la pression de la demande sur le spectre, il fut décidé à cette conférence du Caire que des allocations régionales soient adoptées, avec les région 1,2 et 3 établies sur la base géographique que nous considérons maintenant comme acquise.

A cause du progrès technologique, les allocations mondiales du spectre furent augmentées, à 200 MHz.

Atlantic City 1947.

Des nouvelle techniques tels que le radar, loran et micro onde furent développées.

  • Extension jusqu'à 10.5 GHz
  • Les radioamateurs perdirent la bande des 160 métres (1800 KHz à 2000 KHz)
  • La bande des 15 Métres (21 MHz est officielement allouée)
  • En Europe et en Afrique la bande des 7 MHz fut réduite de 7000 KHz à 7100 KHz.
  • La bande des 40 métres est officielement attribuée en Région 1 de 7000 KHz à 7100 KHz

Il est cité l'attribution des toutes nouvelles bandes de fréquences telles que le 50 MHz attribuées officiellement dans les Région 2 et 3, ainsi que l'élargissement de la bande des 40 mètres dans les même région de 300 KHz les négociations restent toujours en cours pour la région 1 dans nous faisons partie.

A Genève 1959, 1963, 1971 et 1979.

En 1959, 80 pays y participèrent, soit une représentation de 1000 délégués engagés dans les 4 mois de négociations.

L'extension de la bandes des 40 mètres de 300 KHz fut gardée pour la Région 2. Quant aux Régions restantes la 1 et 3 elles furent réduites à 100 KHz.

Il est suggéré aux administrations, que le code Morse n'est plus obligatoire au dessus du 144 MHz.

Lors de la conférence de 1963, les communications de l'espace furent principalement traitées, l'activité spatiale amateur fut donnée seulement en VHF 144 à 146 MHz,. En 1971 les radioamateurs étaient autorisés maintenant à utiliser les satellites transmettant dans les bandes exclusives mondiales à savoir 7, 14, 21 et 28 MHz en HF et 144 MHz en VHF et 24 GHz en SHF.

En 1979, le nombre des pays participants augmente considérablement. 100 pays dont 2000 délégués pendant 3 mois.

Les radioamateurs ne perdirent aucune fréquence au dessus de 30 MHz, au contraire ils obtinrent 3 nouvelles bandes appelées aujourd'hui les bandes WARC. Il s'agit du 30 mètres 10 MHZ, 12 mètres 24 MHZ et 17 mètres 18 MHz. En plus du non partage sur la bande des 160 mètres et 80 mètres (1.8 MHz et 3.5 MHz). Concernant les bandes supérieures du 30 MHz de nouvelles bandes furent attribuées au service amateur par satellite de 1.26 GHz à 40 GHz.

Puis en 1992, à Torrémollinos en Espagne lors de la conférence générale de l'IARU, le sujet du 7 MHz fut encore discuté, cependant que la conférence recommanda que le problème du 7 MHz soit considéré lors d'une prochaine conférence.

Toujours Genève 1995 et 1997.

L'élimination du code Morse est proposée.

La conférence générale du l'IARU est fixée une fois tous les trois ans.

La Hollande propose l'EESS sur 435.5 + - 3 MHz pour le trafic satellite

A la fin de cette riche présentation, le Président de la Région 1 n'omet pas de nous informer que les bandes 5 MHz, 50 MHz 70 MHz et 137 KHz sont attribuées dans les région 2 et 3 mais font l'objet de négociations pour la Région 1.

Sur proposition du Dr Omar de Syrie (YK1AO), l'initiative d'une éventuelle création d'une Union Arabe de radioamateurs est formulée et sollicite son intégration dans le programme du lendemain.

L'idée est acceptée et sera à l'ordre du jour pour le lendemain du 9 février.

La séance est levée par le Président et nous nous acheminions à un dîner offert par le Sponsor VODAFONE à 20h.

Le 09 février 2005

Départ de l'hôtel pour l'Institut des Télécommunications où les travaux démarreront aux environs de 10h15

Présentation du Dr Omar YK1AO sur l'activité radioamateur en Syrie.

13 radioamateurs licenciés.

Les difficultés et les quelques avantages concernant cette activité en Syrie..

11h 30 Pause café.

12h Retour à la salle de conférence où Hans PB2T prit la parole pour donner un aperçu sur la réglementation internationale et cita en exemple la réglementation en Hollande et au Vietnam.

La séance spéciale concernant de création de l'Union Arabe des Radioamateurs fut initiée, les personnes autres que Arabes quittèrent la salle de conférence.

Une minute de silence fut observée à la demande de Mustapha DL1BDF d'origine Tunisienne à la mémoire de tous les défunts radioamateurs Arabes.

La séance est présidé par Dr Hamed Nassar SU1HN, il demanda à chaque délégué présent dans la salle de donner son approche et avis à propos de cette « Union Arabe ».

Le Dr Omar a déjà élaboré une ébauche et proposa de la dupliquer pour la distribuer aux membres présents,  il proposa, dans un premier temps d'appeler cette Union Association.

Mr Ezzat Sayed Rmadan, SU1ER rappela à juste titre l'initiative de sa Majesté feu le Roi HUSSEIN de Jordanie (JY1) lui même adepte de la radio de son vivant d'élaborer un calendrier de rencontres et d'échanges entre pays Arabes.

Le Dr Nassar, apprécie mais demeure septique quant à la suite des événements

Monsieur Mustapha LANDOULCI, prit conscience de l'importance de ce sujet, dont il énumère les 22 pays concernés, tout en voulant profiter de cette grande opportunité pour répondre d'une même voix à l'occasion des conférences générales de l'IARU réalisée une fois tous les trois ans.

Ce fut mon tour de dire ce que j'en pensais. Je soutenais totalement cette idée en mon nom personnel et au nom de l'ARA. En préambule nous avions imaginé un cadre d'échange inter Arabes en terme d'expéditions, relations humaines et culturelles, création de concours et autres manifestations qui soient inspirées sur le mode occidental ; du reste l'ARA y a songé depuis très longtemps à commencer par réunir les pays du Maghreb en particulier dans un cadre informel, avant d'entamer la vision du monde Arabe en général. Mais hélas, nos efforts n'avaient pu aboutir et nos espérances étaient restées en l'état.

Il est louable d'envisager une Union ou une Association mais cela demeure une utopie dans la mesure où rien est fait dans le sens du rapprochement (prises de contacts, échanges de courriers...) entre les associations déjà existantes.

A l'issue de cette première réunion, il a été décidé de programmer une prochaine rencontre.

13h Déjeuner.

14h Reprise des travaux.

Hans de PB2T nous présenta son exposé sur les lois des télécommunications.

Le Président Ole nous rappela la tenue de la conférence générale de l'IARU Région 1 à Davos (SUISSE) pour septembre prochain. Il nous informa des principaux thèmes qui seront discutés lors de cette réunion qui se tient une fois tous les trois ans, avec réélection du comité exécutif.

Hans donna toutes les explications utiles pour participer à cette grande manifestation, et ainsi que les modalités nécessaires pour y participer tel que le formulaire spécifique à remplir quant la prise en charge d'une personne ( par association) par l'IARU, ainsi que l'octroi de visas de la Confédération Helvétique pour les pays qui y seraient soumis et qui seraient priés de se rapprocher de l'IARU à temps (au moins un mois à l'avance) afin de faire délivrer les invitations nécessaires pour présentation à l'Ambassade de SUISSE dans les pays respectifs.

Le sujet de la cotisation annuelle est aussi abordé, un formulaire de statistique est envoyé annuellement à toutes les associations membres, afin de calculer le montant de la nouvelle cotisation versée au compte de l'IARU par chaque association.

Il rappelle aussi à l'assistance que la redevance annuelle de l'IARU peut être réglée par des IRC (Coupons Réponses Internationaux) et que cela faciliterait la tache à pas mal de pays dont leurs monnaie locale est non convertible en devise, mais également alléger la lourde tache du trésorier de l'IARU R1.

Le règlement de la cotisation de l'IARU est d'une importance capitale du fait qu'elle peut donner droit au vote.

Hans Welens reprit la parole pour une courte communication sur le rôle du Working Group STARS. Le représentant Koweïtien demande une éventuelle aide au groupe STARS pour élaborer un soft ware spécifique au radioamateurisme et conçu au radio club.

Hans confirma que les fonds du STARS étaient limités (comme cela a été dit précédemment) et destinés aux pays en voie de développement. En outre il le conseilla de prendre attache avec l'association Anglaise (RSGB) spécialisé dans le soft ware radioamateur.

Le deuxième Workshop radioamateur d'Egypte touche à sa fin. Une remise de cadeau est effectuée. Je remis au nom de l'ARA ainsi qu'au nom de son Président Mr Mahmoud AMOKRANE, 7X2MA et tous ses membres un cadeau symbolique (un tableau en céramique représentant la casbah Algérienne) à Mr Ezzat Sayed Ramadan SU1ER, Président de l'association Egyptienne (EARA) en signe de fraternité. Fahad, le représentant d'Oman en a fait de même.

Après les vifs remerciements de Olé GARPESTAD, Président de l'IARU Région 1 à tous les participants, la séance fut levée. Le Workshop est officiellement clos vers 16h.

Le Secrétaire Général de l'ARA

Afif BENLAGHA,7X2RO

   
 
 
 
 

Traduire

English Arabic German Italian Japanese Russian Spanish

Sponsors de l'ARA

Logo-Sonelgaz.jpg

Reseaux sociaux

Facebook Twitter Google Bookmarks RSS Feed 

Radio Propagations


Solar X-rays:
Status
Geomagnetic field:
Status
D-Region Absorption
Prediction:
Status

Visiteurs

Aujourd'hui12
Hier125
Semaine137
Mois1657
Total422741

VCNT - Visitorcounter
 
 
 
Template by Inspiration